Pourquoi Google Bard est inférieur à Open AI's ChatGPT : Personnages et imagination

L'intelligence artificielle (IA) est un domaine en constante évolution, avec des géants de la technologie comme Google et OpenAI à la pointe de l'innovation. Tous deux ont mis au point des modèles linguistiques de pointe - le modèle de Google, le Barde et de l'OpenAI ChatGPT - capables de générer des textes semblables à ceux d'un être humain. Bien que ces deux technologies soient révolutionnaires à leur manière, un facteur clé les distingue : le pouvoir de l'imagination.


Dans ce contexte, l'imagination fait référence à la capacité d'un modèle linguistique à adapter ses réponses en fonction de personnages spécifiques, ou "personas", et à les affiner pour différentes tâches ou domaines. Bien que les deux modèles possèdent de remarquables capacités de génération de langage, c'est la capacité d'imagination de ChatGPT - à prendre des personas et à affiner ses réponses - qui lui donne l'avantage sur le Bard de Google.


Dans cet article, nous allons nous pencher sur les raisons de ce manque d'imagination et sur l'impact de ce manque d'imagination sur l'efficacité globale de Google Bard par rapport à ChatGPT.

Comprendre le pouvoir des personas

Le concept de "personas" dans les modèles de langage d'IA fait référence à un ensemble de caractéristiques ou d'attributs qui guident le comportement et les réponses du modèle. Comme nous l'avons expliqué dans notre précédent article de blog, un persona bien conçu peut considérablement améliorer la qualité de l'interaction avec une IA, en la rendant plus facile à comprendre, plus attrayante et plus personnalisée.


Mais pourquoi ce concept est-il si puissant ? En termes simples, les personas permettent à un modèle de langage de devenir un expert dans pratiquement n'importe quel domaine. Que vous ayez besoin d'un gourou du trivia, d'un conseiller financier ou d'un auteur d'histoires créatives, l'ensemble des compétences définies dans le persona façonnera l'expertise de votre modèle d'IA.



Cette "imagination" permet aux modèles linguistiques d'IA tels que ChatGPT d'adapter leurs réponses en fonction du contexte, de la personnalité, de l'ensemble des compétences, des goûts et des aversions du persona, créant ainsi une expérience utilisateur plus contextuelle et semblable à celle d'un expert.


Au contraire, l'absence de cette capacité d'imagination dans Google Bard entrave sa flexibilité et son adaptabilité, limitant ses cas d'utilisation et son efficacité globale.

La souplesse de réglage de ChatGPT et le manque d'imagination de Bard

Le réglage fin est le processus d'entraînement d'un modèle linguistique pré-entraîné à une tâche ou à un domaine spécifique. Il s'agit essentiellement d'affiner les réponses du modèle afin qu'elles soient plus précises et applicables à la tâche en question. Le degré d'affinement d'un modèle est souvent un facteur déterminant de son utilité et de sa polyvalence.



Le ChatGPT d'OpenAI se distingue à cet égard, car il fait preuve d'un niveau de flexibilité remarquable en matière de gestion de l'information. peaufinage. ChatGPT peut être minutieusement réglé pour diverses tâches, notamment la traduction linguistique, le résumé, l'achèvement de texte et l'incarnation d'un personnage. Cela signifie que ChatGPT peut être calibré pour "devenir" un personnage spécifique, en adoptant des traits, des compétences et des antécédents qui améliorent l'interaction de l'IA avec les utilisateurs. Cette capacité crée une expérience utilisateur plus immersive, plus engageante et plus personnalisée.


À l'inverse, Google Bard, bien qu'il s'agisse d'un modèle d'IA robuste, présente des limites importantes en termes de réglage fin et de création de personnages. Bard est spécifiquement conçu pour les tâches de séquence à séquence, telles que la traduction linguistique, le résumé de texte et la génération de texte. Contrairement à ChatGPT, Bard ne peut pas créer de personas ou être affiné au-delà de ces tâches initiales.


Cette limitation entraîne une lacune importante chez Bard : un manque d'imagination. L'incapacité de Bard à adopter un personnage affecte sa capacité à fournir des réponses personnalisées et adaptées au contexte. Sans la possibilité de "devenir" un personnage ou un expert dans un domaine spécifique, les interactions de Bard sont plus génériques et moins engageantes.



En outre, Bard n'a pas la capacité de gérer de longues conversations, de maintenir le contexte et de s'adapter à des invites changeantes, capacités dans lesquelles ChatGPT excelle. Cette distinction est essentielle lors de la création d'un modèle d'IA capable de s'engager dans des interactions dynamiques et contextuelles, de servir d'assistant personnel, de conseiller expert ou d'interlocuteur divertissant.

Personnages experts dans ChatGPT Vs. Google Bard

Pour illustrer pleinement la différence entre ChatGPT et Google Bard, examinons un scénario hypothétique.

Imaginons qu'un utilisateur souhaite interagir avec un modèle d'IA qui incarne un analyste financier chevronné. Cet "analyste" devrait comprendre la terminologie financière complexe, connaître les tendances du marché et donner des conseils sur la planification financière et les stratégies d'investissement. En outre, pour être vraiment engageant, le personnage devrait être capable de maintenir un ton professionnel mais amical, de fournir des réponses personnalisées et de maintenir une interaction cohérente au fil du temps.

Créer un personnage d'analyste financier avec ChatGPT

Avec ChatGPT, la création de ce personnage est possible. ChatGPT peut être affiné pour incarner le personnage d'un analyste financier, avec toutes les connaissances et compétences nécessaires. Grâce à une conception minutieuse de l'invite et à la spécification des caractéristiques du persona, ChatGPT peut être guidé pour répondre avec précision aux questions financières, émuler le ton professionnel et même se souvenir des interactions passées pour une expérience cohérente de l'utilisateur. Ainsi, l'utilisateur reçoit des conseils experts et personnalisés d'une manière attrayante et cohérente.

L'expérience Bard

À l'inverse, lorsque nous essayons de créer un personnage similaire avec Google Bard, nous nous heurtons à des difficultés. Bard, bien que capable de répondre à des requêtes financières grâce à son modèle linguistique pré-entraîné, n'a pas la capacité d'"incarner" le personnage d'un analyste financier. Les réponses, bien que factuelles, peuvent manquer de tonalité professionnelle, de conseils personnalisés et de la capacité à maintenir la cohérence entre plusieurs interactions. De plus, Bard a du mal à gérer les longues conversations et à s'adapter à des messages variables, ce qui réduit encore sa capacité à servir de conseiller financier personnel.

Qu'il s'agisse d'un assistant personnel ou d'un conseiller expert, le pouvoir d'imagination de ChatGPT en fait un outil polyvalent et puissant dans le domaine des modèles de langage de l'IA.

L'importance de l'imagination dans l'IA

Dans un monde de plus en plus tributaire de l'intelligence artificielle, la capacité d'un modèle d'IA à "imaginer", à incarner un personnage et à affiner ses réponses n'est pas seulement une caractéristique intéressante, elle change la donne.


Cette capacité d'imagination, incarnée par le ChatGPT d'OpenAI, permet des interactions plus engageantes, plus personnalisées et plus expertes, ce qui améliore considérablement l'expérience de l'utilisateur. Grâce à un réglage minutieux et à la mise en œuvre stratégique de personas, ChatGPT transcende les limites d'un modèle de langage d'IA conventionnel, évoluant vers un outil capable de répondre à diverses exigences dans différents domaines.


Bien que Google Bard soit un formidable modèle d'IA en soi, ses limites deviennent évidentes lorsqu'il s'agit des aspects créatifs et dynamiques de la création de persona. La difficulté de Bard à tenir de longues conversations, à s'adapter à des invites changeantes et, surtout, son manque de capacité à "incarner" un personnage, mettent en évidence ses lacunes par rapport à ChatGPT.


En fin de compte, il est clair que l'avenir des modèles de langage de l'IA ne se résume pas au traitement de l'information ou à l'exécution de tâches, mais à la créativité, à l'adaptabilité et à l'imagination. Et c'est dans ces domaines que le ChatGPT d'OpenAI brille véritablement, ouvrant la voie à une nouvelle ère de l'intelligence artificielle.

fr_FRFrançais